Conseils, méthodes, logiciels et ressources

Maîtriser le langage Ren’Py ne suffit pas à faire un bon Visual Novel. Cette page recense quelques conseils qui ne sont pas propres à Ren’Py, et qui vous aideront sans doute pour vos créations.

Arbre de dialogue

Si votre projet atteint une certaine envergure, il serait pertinent avant de commencer à écrire votre script de mettre sur papier un arbre de dialogues, qui montre le déroulement de votre jeu. Il vous aidera à vous repérer et à écrire votre script.

CC0 | +d'infos en cliquant sur l'image

Quelques logiciels

Si l’écriture de votre script et les dialogues sont primordiaux, il ne faudrait pas négliger d’autres aspects très importants : le son et le visuel. Voilà quelques logiciels, libres évidemment, qui pourraient vous aider.

Pour l’édition des pistes audios :

  • Audacity, logiciel de manipulation de données audio numériques

Pour le dessin et la retouche d’image :

  • MyPain, logiciel libre de peinture numérique
  • GIMP, logiciel de traitement d’images matricielles

Quelques conseils concernant les images

Les fonds peuvent être créés simplement à partir de photos. Néanmoins, pour éviter la coupure avec les autres éléments visuels, souvent dessinés, il peut être intéressant de modifier celles-ci afin de leur donné un rendu dessiné. Cela peut se faire par exemple avec le logiciel GIMP cité ci-dessus, qui propose des filtres automatiques pour faire ce genre de choses.

Pour les personnages, afin de pouvoir les décliner selon leurs émotions, il convient d’utiliser des calques lors de leurs créations : un premier calque pour le personnage presque entier, un second calque pour le visage, qui varie selon les émotions, et enfin, optionnellement, un troisième calque pour les cheveux, dans le cas ou ceux-ci peuvent dépasser le claque du visage.

Quelques ressources

Les lois actuelles sur les droits d’auteurs vous interdisent d’utiliser des œuvres sans l’accord explicite des ayants droit, pour une durée qui varie selon les pays (70 ans après la mort du dernier auteur en France).

Dans l’idéale, l’ensemble des images et des sons sont vos propres œuvres, mais vous pouvez également vous servir d’œuvres appartenant au domaine public, ou distribuées sous licence libre ou semi-libre. Selon les licences des créations que vous utilisez, vous pourrez être contraint dans certains cas à des clauses de citation, de non commercialisation, ou de partager votre création dérivée sous la même licence. Les plus connues sont les licences Creative Commons.

Vous pouvez trouver des œuvres libres par exemple via :